Lettre A.Khamenei au jeunes occidentaux: Face à la crise de la morale, la propagande anti-islam et l’islamophobie d’Etat

Rate this item
(0 votes)
Lettre A.Khamenei au jeunes occidentaux: Face à la crise de la morale, la propagande anti-islam et l’islamophobie d’Etat

 

L’attentat contre l’hebdomadaire français Charlie Hebdo, les retentissements d’un évènement et l’occultation politique et médiatique qui s’en est suivie… Les médias occidentaux qui se disent les plus objectifs et cohérents du monde ont fini par ne donner qu’un aspect altéré d’un acte terroriste odieux rappelant celui perpétré en 2001 aux USA. Les médias occidentaux usant et abusant à satiété de leur pouvoir stratégique ne se privent pas de parler « d’attaques islamistes » sans pour autant daigner expliquer les causes et les enjeux nationaux et internationaux des faits. La propagande de désinformation médiatique n’a fait qu’accélérer et attiser encore plus un processus de stigmatisation et d’isolement de la communauté musulmane dans un contexte actuel de dite « guerre contre le terrorisme » et d’islamophobie d’Etat.

En marge de ces évènements tragiques Ayatollah Seyyed Ali khamenei, le guide spirituel iranien adresse un message aux jeunes d’Europe et d’Amérique du Nord les incitant à interroger les sources de l’Histoire humaine et celle de l’Islam et à s’outiller des moyens de comprendre et d’analyser des faits occultés par les politiques et les médias pour pouvoir, au final, inscrire dans son contexte historique le discours véhiculé par les médias occidentaux sur le « danger islamiste ».

Dans ce même ordre d’idées des questions semblent s’imposer :

  • Pourquoi l’Iran pays connu, jusque-là, pour sa prudente réserve a-t-il choisi de sortir de son mutisme et d’exprimer une position claire quant à la propagande de désinformation sur l’Islam? Et pourquoi donc s’est-on adressé aux jeunes occidentaux appartenant à la deuxième voire à la troisième génération d’immigrés en Europe et en Amérique du nord ?

La réponse semble si évidente si l’on considère la crise de la morale sans précédent que vit le monde actuel, bien entendu, dans des sociétés occidentales hyper individualistes privilégiant les droits de chacun au détriment de l’intérêt général. Le capitalisme sans foi ni loi a montré ses limites à rétablir les valeurs de la justice sociale et économique dans un Occident ‘’droit-d’hommiste’’ qui se targue d’en être l’apôtre. Les chiffres et les statistiques sont là pour montrer que des populations occidentales vivent une dégradation sociale à toute allure laquelle va de pair avec la vertigineuse augmentation du taux de suicide chez les jeunes et la consommation de plus en plus accentuée de la consommation d’antidépresseurs et de stupéfiants. Une carence éducative lourde de conséquences car promettant de faire régresser les valeurs morales et humaines des sociétés en question pour les replonger encore une fois dans les temps barbares.

Mais les moments de crise ne sont-ils pas des temps de répit que l’on s’accorde pour remettre en question des évidences obsolètes, battre en brèche des certitudes et ébranler le confort intellectuel des uns et des autres ?

Le vrai Message de l’Islam pour endiguer la crise de la morale

« Ceux qui suivaient le modèle occidental ont fini par percevoir le « désenchantement » et la crise des valeurs qui sévissent en Occident, et certains ont commencé à chercher des solutions dans leur propre culture islamique ; ils constataient d’ailleurs que l’occidentalisation à marche forcée menée par certains régimes avait généré des clivages psychologiques et des inégalités sociales énormes. » note Eric Geoffroy Maître de conférence à l'université de Strasbourg qui continue « Le retour sur l’identité islamique est donc une réaction logique : il s’agit tout simplement du réflexe vital de ‘‘rentrer chez soi’’. Mais quelle identité islamique cherchons-nous à promouvoir ? Celle de la frustration, de la ‘‘pensée unique’’ et du repli sur soi, ou bien celle d’un humanisme spirituel qui a su panser les blessures du passé et recouvrer une vision universaliste du monde ? » Voilà qui dit que l’Islam dont on a besoin est loin de cette vision rétrograde et obscurantiste projetée par les pétromonarchies du golfe et curieusement soutenue par un Occident qui voit dans cette interprétation réactionnaire de l’Islam un moyen de maintenir dans l’ignorance un monde arabe et musulman. L’Islam qui dérange est bien entendu le vrai Message de l’Islam, un Islam puritain édificateur des plus grandes civilisations du monde. Un Islam qui renoue avec l’esprit critique et la rationalité, essences même de l’édification spirituelle de cette sublime religion universelle.

Sur quoi peut-on compter pour rétablir l’éthique universelle de l’Islam si ce n’est sur l’éducation ? D’où la nécessité de transmettre les valeurs morales et spirituelles aux jeunes. Et si Ayatollah khamenei s’est adressé aux jeunes occidentaux , bien entendu ceux issus de la deuxième et troisième générations de l’immigration c’est pour les amener à prendre en compte les causalités profondes et immédiates d’une guerre acharnée menée à dessein de déformer le vrai Message de l’Islam et à éviter l’instrumentalisation d’actes terroristes à des fins stratégiques.

 

Le discours du guide spirituel iranien ne manque pas par-là même de mettre l’accent sur  le cantonnement des discours médiatiques et politiques dominants à la seule émotion au détriment de l’analyse réelle et concrète. La propagande anti-islamique, les campagnes de dénigrement et de désinformation entourant la question de l’Islam : procédés journalistiques trompeurs ne sont, au final, que la conséquence directe de l’ignorance de la culture islamique, qui, toujours selon l’Ayatollah, doit être combattu par l’éducation des jeunes générations.

Questionner des préjugés, expliquer les faits, conforter des idées dans une démarche explicative positive. Se lever, montrer que l’Islam n’est autre qu’une communauté de foi qui se retrouve sur des valeurs universelles communes qui défendent la dignité humaine et la justice… Le jeune occidental a cette lourde tâche à assumer. Assumer sa religion, exercer un devoir de conscience celui de s’engager en tant que musulman occidental ayant aussi une identité de citoyen français, américain, allemand, etc.

En guise de conclusion on avancera un chiffre qui fait grincer des dents de plus d’un. C’est une enquête de l'institut Pew Research Center établi à Washington qui démontre que la communauté musulmane va continuer à s'accroître démographiquement dans le monde, 26,4 % de la population mondiale sera musulmane en 2030 pour 23,4 % aujourd'hui. La même source montre que les musulmans pourraient représenter plus de 10 % de la population française d'ici-là. Certains analystes parlent même de ‘’l’Islam occidental’’ qui sera une réalité tangible avec le déficit de fécondité en Occident, laquelle a des retombées négatives sur la structure générationnelle des sociétés à majorité musulmane. En 1990, plus des deux tiers des populations de ces pays avaient moins de 30 ans. En 2030, ces jeunes de moins de 30 ans formeront 50 % de leur population. Un «vieillissement» relatif qui n'empêchera pas, sur un plan mondial cette fois, que près d'un tiers de jeunes âgés entre 15 et 29 ans devrait être de religion musulmane en 2030 alors qu'ils sont un quart aujourd'hui. A bon entendeurs. Merci.

 

Mona BEN GAMRA

Journaliste

 

 

Read 1570 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir