Safar les actes du mois

Rate this item
(0 votes)
Safar les actes du mois

Safar les actes du mois

Safar est un mois connu pour être néfaste. ll n’y a rien de plus efficace pour dissiper cela que l’aumône, les invocations et les demandes de protection [auprès de Dieu] rapportées par les Infaillibles(p). Celui qui veut se protéger contre les épreuves qui descendent durant ce mois, doit dire 10 fois tous les jours, comme l'a rapporté al-Fayd al-Kashânî (et d'autres) :

Yâ shadîda-l-quwâ, wa yâ shadîda-l-mihâli, yâ ‘azîzu, yâ ‘azîzu, yâ

‘azîzu,

Ô Celui à la Force véhémente, ô Celui au Châtiment

sévère, ô Très-Puissant, ô Très-Puissant, ô Très-Puissant,

dhallat, bi-‘azhamatika, jamî‘u khalqika, fa-akfmî sharra khalqika,

yâ muhsinu, yâ mujmilu, yâ mun‘imu, yâ mufdilu,

l’ensemble de Ta création s’est humilié par Ta Grandeur, alors préserve-moi du mal de Ta création, ô Celui qui fait le

bien, ô Bienfaisant, ô Bienfaiteur, ô Celui qui gratifie,

yâ lâ ilâha illâ anta, subhânaka innî kuntu mina-zh-zhâlimîna. Fastajabnâ lahu wa najjaynâhu mina-l-ghammi, wa kadhâlika nunjî-lmu’minîna,

{ô point de Dieu autre que Toi, gloire à Toi, c’est que j’étais au nombre des injustes; Nous l’avons exaucé et nous l’avons préservé de l’affliction, voilà comment nous sauvons les croyants}(87-88/XXI),

wa sallâ-llâhu ‘alâ Muhammadinn wa âlihi at-tayyibîna, attâhirîna.

et que Dieu prie sur Mohammed et sur les membres bons et purs de sa famille.

-Et Sayyed a rapporté une invocation que l’on récite en voyant la nouvelle lune.

•Le 1er jour de Safar

Un tel jour, en l’an 37H, commença la bataille de Siffïne, et selon certains propos, en un tel jour en l’an 61 H, la tête du Maître des martyrs fut apportée à Damas. Aussi, Bani Omeyyade firent-ils de ce jour un jour de fête pour eux. C’est un jour où se renouvellent les tristesses.

Et selon certains propos rapportés, c’est en ce jour ou le 3ème jour de ce mois en l’an 121H qu’aurait eu lieu le martyre de Zayd fils de l’imam ‘Alî fils de Hussein(p).

•Le 3ème jour de Safar

Sayyed Ibn Tà’ûs a rapporté, pour ce jour, [le tenant] de livres de nos compagnons imamites, la recommandation de cette prière de 2 raka’ats. Lire, lors de la 1ere raka ’at, après al-Hamd, la sourate La Victoire (XLVIII), et lors de la 2ème, après al-Hamd, Le Culte Pur (CXII). Après avoir fini la prière, prier sur Mohammed et sur sa famille, 100 fois, puis dire 100 :

Allâhumma, al‘an âla abî sufyâna

Mon Dieu, maudis la famille d’Abû Sufyân!

Puis demander 100 fois pardon à Dieu. Ensuite, exposer son besoin.

•Le 7ème jour de Safar

Durant ce jour, en l’an 50H, a eu lieu le martyre de l’imam Hassan al-Mujtabâ(p), selon les dires d’ash-Shahîd, d’al-Kafa‘amî et d’autres. (Selon les propos des deux sheikhs, son martyre aurait eu lieu le 28 de ce mois.)

-Durant ce jour également, en l’an 128H, a eu lieu la naissance de l’imam Moussa fils de Ja’far(p) à Abwâ’ [place située entre La Mecque et Médine].

•Le 20ème jour de Safar

Il correspond au 40ème jour [du martyre de l’imam al-Hussein(p)]. Et selon les dires des deux Sheikhs, en un tel jour, aurait eu lieu l’arrivée des femmes de l’imam al-Hussein(p) à Médine, de retour de Shâm.

C’est également en un tel jour, que Jâber fils d’Abdallah al-Ansarî [compagnon du Prophète(s) qui resta vivant jusqu'au 5e Imam], arriva à Karbalâ' pour visiter l’imam al-Hussein(p). Il fut le premier à le faire et il est recommandé de le(p) visiter [en ce jour], -De l'imam al-’Askarî(p) qui dit :

«Les marques du croyant sont au nombre de cinq : les 51 prières quotidiennes (obligatoires et recommandées), la visite (ziyârat) à l’imam al-Hussein(p) le 40e jour, le port d’une bague à la main droite, le frottement par terre du front, le fait de dire à voix haute [lors de la prière] : «Par [la grâce du] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux /».

-Sheikh a rapporté, in at-Tahdhib et al-Misbâh, une ziyârat particulière pour ce jour, de l’imam as-Sâdeq(p), (qui sera citée dans le livre III, p 1470, si Dieu le veut).

•Le 28e jour de Safar

Durant cejour, en l’an 11 H, a eu lieu le décès du Sceau des

Prophètes(s).

C’était un lundi, de l’avis de tous. Il avait alors 63 ans. Il était âgé de 40 ans quand descendit sur lui la Révélation. Il(s) appela ensuite les gens à l’Unicité de Dieu pendant 13 ans à La Mecque, puis il(s) émigra à Médine. Il avait alors près de 53 ans. Il mourut durant la 10e année de l’Emigration (de l’Hégire).

Le Prince des croyants(p) se chargea de le laver, de l’embaumer, de lui mettre le linceul, de prier sur lui(s). Les compagnons vinrent ensuite par groupes prier sur lui, individuellement, sans imam [pour diriger la prière]. Puis le Prince des croyants(p) l’enterra dans sa chambre pure, là où il mourut.

Anas fils de Mâlek raconte : «Quand nous eûmes fini d’enterrer le Prophète(p), Fâtimah(p)vint à moi et me dit : «Comment avezvous eu le coeur de jeter de la terre sur le visage du Messager de

Dieu(s)?» Ensuite elle se mit à pleurer et à réciter une complainte !»

•Le dernier jour de Safar

Durant ce jour, en l’an 203 H, selon ce qu’a rapporté at-Tabursî et Ibn al-Athîr, a eu lieu le martyre de l’imam ar-Ridâ(p) empoisonné avec du raisin. Il avait alors 55 ans. Sa noble tombe se trouve dans la maison de Hamîd fils de Qahtabat dans le village de Sanâbâd sur la terre de Tûs [l’actuelle ville de Mashhad], Haroun ar-Rashîd y est également enterré.

Read 877 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir