Quelques paroles du prince des croyants Ali ibn AbiTalib (as) â kumayl ibn ziyad (la voie de l éloquence l imam Ali parole n 147)

Rate this item
(0 votes)
Quelques paroles du prince des croyants Ali ibn AbiTalib (as) â  kumayl ibn ziyad   (la voie de l éloquence l imam Ali parole n 147)

Kumayl Ibn Ziyad Nakha’i dit que l’Imam Ali(AS) posa une fois sa main sur sa tête et l’emmena au cimetière. Lorsqu’il y passa à travers et laissa la ville derrière, il poussa un soupir et dit : « Kumayl, ces cœurs sont des récipients des secrets du savoir et de la sagesse et le meilleur récipient est celui qui peut contenir le plus et ce qu’il retient, il peut [le] préserver et [le] protéger de la meilleure façon. Par conséquent, souviens-toi prudemment de ce que je te dis. Rappelle-toi qu’il y a trois genres de personnes : un genre est de ces personnes instruites qui sont très versées dans les principes de la vérité et la philosophie de la religion, le second est le genre de ceux qui acquièrent le savoir supérieur et le troisième est cette classe de gens qui sont ignorants. Ils suivent tout simulateur et acceptent toute devise, ils n’ont ni acquis un savoir ni n’ont obtenu un soutien de convictions fermes et raisonnables. Rappelle-toi, Kumayl, le savoir est meilleur que la richesse, car il te protège alors que tu dois surveiller la richesse. Elle diminue si tu continues à la dépenser, mais plus tu utilises le savoir, plus il s’accroît. Ce que tu obtiens par la richesse disparaît dès que la richesse disparaît, mais ce que tu accomplis par la connaissance restera même après toi. 


Ô Kumayl ! Le savoir est le pouvoir et il peut ordonner l’obéissance. Un homme de savoir, durant sa vie, peut amener les gens à l’obéir et le suivre et il est loué et vénéré après son décès. Rappelle-toi que le savoir est un gouverneur et la richesse son sujet.

Ô Kumayl ! Ceux qui amassent la richesse, de leur vivant, sont morts pour les réalités de la vie, et ceux qui atteignent le savoir, resteront en vie à travers leur connaissance et leur science même après leur mort, bien que leurs visages disparaîtront de la communauté des êtres humains, mais leurs idées, le savoir qu’ils avaient laissé derrière et leur souvenir resteront dans les esprits des gens. ».
 
Kumayl dit qu’après de bref discours, l’Imam Ali(AS) indiqua sa poitrine et dit : « Regarde, Kumayl ! Ici, je possède des réserves et des trésors de savoir. Je souhaite pouvoir trouver quelqu’un pour le partager avec moi. Oui, j’en ai trouvés quelques-uns, mais l’ un d’entre eux, bien qu’assez intelligent, n’était pas digne de confiance ; il vendrait son salut pour obtenir du monde et de ses plaisirs, il fera de la religion une prétention pour saisir un pouvoir terrestre et de la richesse, il ferait que cette bénédiction d’Allah (le savoir) le serve pour obtenir la suprématie et le contrôle sur les amis d’Allah et il exploiterait et réprimerait les autres être humains à travers le savoir. L’autre personne était telle qu’elle semblait se conformer à la vérité et à la connaissance, pourtant, son esprit n’avait pas atteint la vraie lumière de la religion ; à la plus mince ambiguïté ou doute, elle soupçonnerait la vérité, se méfierait de la religion et se précipiterait vers le scepticisme.

Alors aucun d’entre eux n’était capable d’acquérir le savoir supérieur que je peux communiquer. En plus de ces deux, j’ai trouvé quelques autres personnes. L’une d’ entre elles est un esclave de l’ego et avide de désirs excessifs, qui peuvent facilement le traîner au loin du chemin de la religion ; l’autre est un avare, cupide et thésauriseur, qui risquera sa vie pour s’emparer et obtenir de la richesse ; aucun de ces deux ne seront d’une utilité à la religion ou à l’homme, tous deux ressemblent aux animaux ayant un appétit pour la nourriture. Si les fondés de pouvoir de savoir et de science sensés disparaissent totalement de la société humaine, alors tous deux, le savoir et la science, souffriront sévèrement, apporteront un mal à l’humanité et s’éteindront. Mais cette terre ne sera jamais sans ces personnes qui prouveront l’universalité de la vérité comme divulguée par Allah, elles seront des personnes bien connues, déclarant ouvertement et sans peur les affaires qui leur sont révélées ou, sous la crainte du mal, de la blessure ou de la mort, ils se cacheront du regard du public et poursuivront leur mission en privé afin que les raisons prouvant la réalité de la vérité, comme prêchée par la religion et telle que démontrée par Son Prophète(sawas), ne disparaîtront pas totalement. 


Combien sont-elles et où peuvent-elles être trouvées ? Je jure par Allah qu’elles sont très peu en nombre, mais leur valeur et leurs rangs devant Allah sont très élevés. Par leur biais, Allah préserve Sa guidance afin qu’en partant, elles remettent ces vérités aux personnes comme elles. Le savoir qu’elles ont acquis leur ont fait voir les réalités et visualiser la vérité et a introduit en eux l’esprit de la foi et de la confiance. Les devoirs qui ont été décrétés comme difficiles et insupportables par eux. Elles se sentent heureuses en la compagnie et en l’association de choses qui effrayent l’ignorant et l’inculte. Elles vivent en ce monde comme toute autre personne, mais leurs âmes s’élèvent aux sommets de l’Eminence Divine. Elles sont le média d’Allah sur cette terre et elles invitent les gens vers Lui. Combien j’aime les rencontrer, ô Komayl ! Je t’ai dit tout ce que j’avais à dire, tu peux retourner à ta place, où que tu souhaites. ».
Read 197 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir