Réflexion coranique. Āyat 37:56 – Il s’en est fallu de peu

Rate this item
(0 votes)
Réflexion coranique. Āyat 37:56 – Il s’en est fallu de peu

قَالَ تَاللَّهِ إِنْ كِدْتَّ لَتُرْدِينِ
Qāla tāllāhi in kidta latourdīn
Et dira : « Par Allah ! Tu as bien failli causer ma perte ! »
(Soūrat al-Saffāt, No.37, Āyat 56)


Lors du Jour du Jugement, les habitants du Paradis s'enquerront des personnes qui les accompagnaient dans le monde. Ces-derniers avaient rejeté toute croyance en l'Au-delà et avaient essayé d'influencer les autres. Allah, le Tout-Puissant permettra aux croyants de regarder en Enfer et d'avoir une conversation avec eux. Le croyant au Paradis dira, avec un grand soulagement, qu’il était si proche d’untel, qu’il aurait pu être influencé par ce compagnon et se retrouver avec lui.
Notons les points suivants :
• Le verset commence par un serment, « Par Allah ». Cela traduit à la fois l’étonnement et le soulagement. Etant donné la relation très étroite qu’ils entretenaient dans le bas-monde, l’opposition dans leurs conditions respectives sera une source de stupéfaction.
• « In kidta » fait référence au fait d’y avoir échappé belle. A travers une amitié partagée avec des mécréants, à l’écoute de leur scepticisme et de leur manque de foi, les probabilités étaient fortes pour que le croyant rejette également sa foi. Cela montre l’influence des compagnons. Il est important de choisir de bons amis avec lesquels s’associer, pour que le risque de perdre la foi soit le plus minime possible. Mais cela montre aussi que, avec la grâce d'Allah soubhānahou wa-ta'ālā, comme mentionné dans le verset suivant (Sans le bienfait de mon Seigneur, j'aurais certainement été du nombre de ceux qu’on traîne [au supplice] Q37 : 57), il est possible de résister à l'influence des autres. L'être humain est vulnérable mais peut avoir la capacité de détourner les effets négatifs des mauvais compagnons. Cela ne doit pas être utilisé comme une excuse pour s’égarer.
• « Latourdīni » signifie descendre d’un lieu plus élevé, comme la cascade qui tombe d’une montagne. Il est utilisé pour exprimer la destruction. Le croyant dit qu’il était si proche de son compagnon qu’il aurait pu le faire tomber au même niveau que lui. Le mot est également utilisé dans un autre verset du Coran : ‘Et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au Feu) (Q 92:11).’

Ce verset est un avertissement afin que nous soyons prudents sur le genre de compagnons que nous choisissons dans ce monde. La narration de cette conversation dans le Coran est destinée à être une leçon pour les croyants, un rappel sur l’influence des proches et sur le risque que cela peut entraîner. En raison de l’association et de l’attachement constants entre les compagnons, il est facile d’influencer les pensées et les idées de chacun. Le Saint Prophète (s) a dit : ‘L'homme suit le même principe que son ami, alors réfléchissez bien sur qui vous prenez comme ami.’ (L'échelle de la sagesse - The Scale of Wisdom, traduit de l’anglais, H.3478).

Laissons ce verset nous rappeler le risque des influences négatives et à quel point leur proximité peut nous faire tomber. Soyons conscients et prudents et demandons à Dieu de nous aider dans notre lutte pour résister et pour être à l'abri non seulement des compagnons, mais aussi de l’environnement de la société dans laquelle nous vivons.

Sources: Shaykh Tabarsī, Tafsīr Majma’ul-Bayān; ‘Allāmah Muhammad Husayn Tabātabā’ī, Tafsīr al-Mīzān; Āyatullāh Nāsir Makārim Shirāzī (Ed.), Tafsīr-e Namūneh;

Read 133 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir