CEUX QUI ONT ÉTÉ ENVOYÉS À L’ENFER ENTRERONT-ILS DANS LE PARADIS?

Rate this item
(0 votes)
CEUX QUI ONT  ÉTÉ ENVOYÉS  À L’ENFER  ENTRERONT-ILS  DANS LE  PARADIS?

L’émancipation de ceux qui sont destinés au Feu de l’Enfer est l’une des plus belles scènes de l’Heure. Bien que certains nombres d’ennemis d’Allah restent en enfer pour toujours, la plupart de ceux qui sont envoyés en Enfer, seront libérés comme de joyeux papillons après un certain temps.

 

Les papillons libérés

Le Feu de l’Enfer est un filtre qui sépare les impuretés de la pureté, puisque le four de la fusion sépare l’or de la pierre. Ainsi, la personne condamnée à l’Enfer en sortira par intercession ou en terminant la période de condamnation. C’est parce qu’ils n’ont pas complètement détruit leur nature divine par le péché et qu’ils n’ont pas eu tendance à pécher pour toujours.

À cet égard, l’Imam ar-Riḍā (as) a dit: «Les pécheurs parmi les monothéistes vont entrer dans le Feu, mais ils en sortent par intercession.”1 En outre, l’Imam Bāqir (as) a dit: «Dans le Feu de l’Enfer, les polythéistes et les incroyants diront au pécheur monothéiste:» Avez-vous réalisé que nous et vous sommes égaux et que le monothéisme n’a aucun avantage pour vous? A propos de cette objection, le Seigneur dira aux anges et aux croyants d’intercéder, de sorte que tous les honnêtes gens sortiront du paradis comme des papillons par intercession.”2

C’est seulement une goutte de l’océan illimité de la Miséricorde d’Allah! Comme l’Apôtre d’Allah (saw) a dit: «En vérité, il y a cent miséricordes appartenant à Allah, desquelles Il a envoyé une seule à la Terre un seul et Il l’a distribué parmi Ses créatures. Toute la miséricorde et l’affection qu’ils ont, émanent de cela. Lui, le Miséricordieux, a retenu  les autres 99 pour Lui-même pour faire miséricorde à Ses serviteurs au Jour de la Résurrection.»3

Bien sûr, il est raisonnable d’échapper au Feu de l’Enfer en ce monde par compensation et repentance comme Allah l’Exalté a dit: «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. ».(39:53)Nous devrions être reconnaissants à Allah et chercher Son refuge, particulièrement au mois du Ramadan et aux veilles du vendredi, pour nous sauver du Feu de l’Enfer.

En bref, «Il y a trois groupes de personnes au Jour de la Résurrection; [justes] ceux qui seront à l'abri du trône d'Allah dans un jour où il n'y a pas d'abri, ceux qui auront le récit et la punition [et après avoir souffert, enteront au Paradis], et ceux dont les visages seront comme des êtres humains, mais leurs cœurs seront comme des Diables [qui demeureront en enfer pour toujours]»,4 tels que les infidèles (2:39), les apostats (2: 217), les polythéistes (98: 6), les assassins des croyants (4:93), les négateurs de la Résurrection (13: 5) les arrogants (16 : 29), les ennemis d’Allah (41:28), les coupables (43:74), le Satan et ses disciples (59: 16-17), les oppresseurs (10:52), les adultères (25: 68- 69), et ainsi de suite. C’est parce qu’ils avaient l’intention de commettre le péché pour toujours, s’ils étaient vivants dans le monde.5

Comment échapper de l’Enfer?

Il y a plus de 50 façons de se sauver du feu de l’Enfer comme la foi, l’amour d’Allah, la piété, la repentance, l’adoration, la lutte pour Allah, le pèlerinage à la Mecque, la prière du vendredi, le jeûne, la récitation du Saint Coran, Ṣalawāt [en envoyant des salutations au Prophète et à ses progénitures (as)], la tutelle des descendants d’ Ahl al-Bayt (as), la visite des tombes d'Ahl al-Bayt (as)spécialement la visite de celui de l’Imam Ḥusayn (as), l’affection pour la famille et les frères dans la foi, le respect des invités, la bonne moralité, la maîtrise de soi, pardonner aux autres, éviter le désir, donner l’aumône, donner la charité, préserver l’honneur des croyants, éviter les médisances, aider les gens et réciter l’invocation de Jawshan al-Kabīr, dans laquelle nous disons cent fois: «Gloire à Toi, ô point de divinité autre que Toi, au secours, au secours, au secours, sauve-nous du feu, ô Seigneur!”6* par: Mohammad Javad Norouzi 

1.  Majlisī, M., Biḥār al-Anwār, Beirut: Dār Iḥyāʼ al-Turāth al-‘Arabī, vol. 8, p. 362.

2.  Ibid.

3.  Ibid, vol. 6, p. 219.

4.   Ibid, v. 7, p. 183.

5.  Ṣadūq, M., Al-Tawḥīd, Qom: Jāmi‘a Mudarrisīn, p. 398.

6.  Mohammadi Reyshahri, M., Bihisht wa Dūzakh az Nigāh-i Qur’ān (Paradis et enfer du point de vue du Coran et du Ḥadīth), Qom: Dār al-Ḥdīth, v. 2, pp. 433-517.

Read 56 times

Ajouter un commentaire


Security code
Rafraîchir