Le sermon d’Eid al-Fitr selon le Prince des croyants Ali Ibn Abi Talib (Psl)

Rate this item
(0 votes)
Le sermon d’Eid al-Fitr selon le Prince des croyants Ali Ibn Abi Talib (Psl)

Louange à Dieu qui a créé les cieux et la terre, qui a établi les ténèbres et la lumière, mais ceux qui ne croient pas en leur Seigneur, lui donnent des égaux. Nous n’associons rien à Dieu et nous ne prenons pas de maître autre que Lui.

Louange à Dieu à qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est dans sur la terre, à Lui la Louange dans l’Au-delà, Il est le Sage, le Bien Informé, Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce qui y remonte, Il est le Très-Miséricordieux, Celui qui pardonne. Ainsi est Dieu, il n’y a de Dieu que Lui et vers Lui a lieu le Retour.

Louange à Dieu qui retient le ciel pour l’empêcher de tomber sur la terre, sans Sa Permission, Dieu est en vérité Bon et Très-Miséricordieux envers les hommes. Notre Dieu, fais-nous Miséricorde par Ta Miséricorde et englobe-nous par Ton Pardon, car Tu es le Très-Elevé, le Très-Grand.

Louange à Dieu dont aucun lieu ne désespère de Sa Miséricorde, ni n’est privé de Ses Bienfaits, ni ne désespère de Son Esprit, ni ne s’abstient de L’adorer. 

C’est par Sa Parole que les sept cieux se sont dressés, que la terre aplatie s’est stabilisée, que les sommets des montagnes se sont fixés, que les vents, pleins de semence, ont circulé, que les nuages ont cheminé dans l’atmosphère du ciel, que les mers se sont dressées dans leurs limites, et Il est Dieu pour eux et Impérieux.

Ceux qui se sont affermis s’humilient devant Lui, ceux qui se sont enorgueillis s’amenuisent devant Lui, les mondes s’assujettissent à Lui de leur propre volonté ou par force.
Nous Le louons comme Il se loue Lui-même et comme Il en est Digne, nous Lui demandons Son Aide, nous Lui demandons Son Pardon, nous Lui demandons Sa Guidance, et nous attestons qu’il n’y a de Dieu que Lui, uniquement Lui, point d’associé à Lui, qu’Il sait ce que cachent les âmes et ce que couvrent les mers.

Aucune ténèbre ne se voile à Lui et aucune [chose] absente ne Lui échappe, nulle feuille ne tombe d’un arbre, ni un grain dans les ténèbres sans qu’Il ne le sache, il n’y a de Dieu que Lui, ni rien de vert ou desséché qui ne soit [mentionné] dans un livre évident, et Il sait ce que font ceux qui agissent et par quelle voie ils passent et jusqu’à quel retournement, ils se retournent.

Nous demandons à Dieu Sa Guidance et nous attestons que Mohammed est Son Serviteur, Son Prophète, Son Messager pour Ses créatures Son Fidèle pour Sa Révélation, qu’il a transmis les Messages de son Seigneur, qu’il a combattu en Dieu ceux qui se sont détournés de Lui et qui Lui ont donné un associé, qu’il a adoré Dieu jusqu’à ce que la certitude l’ait atteint, que Dieu prie sur lui et sur sa famille et salue.

Je vous recommande la piété/crainte de Dieu que le Bienfait ne quitte pas, chez qui la Miséricorde ne s’épuise pas, dont les serviteurs ne peuvent se dispenser, dont les Bienfaits ne sont pas compensés par les actes, qui a poussé à la piété, a [exhorté] à ne pas s’attacher à ce monde, qui a mis en garde contre les péchés, qui S’est Enorgueilli de la Permanence et a assujetti Ses créatures par la mort et l’anéantissement.

La mort est le but des créatures, la voie des mondes, elle est attachée au toupet de ceux qui restent et les fuyards ne peuvent pas fuir d’elle. Quand elle est arrivée, elle capture les gens qui ont suivi les passions, détruit tout plaisir, fait disparaître tout bienfait, interrompt toute félicité.

Le monde ici-bas est une demeure pour laquelle Dieu a inscrit la disparition et pour ses habitants le départ (d’elle). Mais la majorité d’entre eux désire son maintien et accorde une grande importance à sa construction.

Il est agréable et verdoyant et s’est déjà empressé vers ceux qui sont demandeurs et a embrouillé le cœur des regardeurs aux yeux grands ouverts. Il exténue celui qui détient peu de trésors et le peureux craintif éprouve de la répugnance pour lui. Alors quittez-le, que Dieu vous fasse miséricorde du meilleur de ce qui est en votre présence (en vous), ne demandez pas de Lui plus que le peu, ne demandez pas plus que ce qui vous suffit.

Contentez-vous du peu de Lui, ne laissez pas vos yeux convoiter les plaisirs de ceux qui vivent dans l’aisance, méprisez-le [ce monde] et ne vous y établissez pas, contraignez-vous en ce [monde, dans la voie de Dieu].

Prenez garde à la jouissance, aux distractions, à l’aisance (ou aux amuseurs) car il y a en cela de l’insouciance et du leurre. C’est que le monde ici-bas s’est travesti, a tourné le dos, s’est substitué et a annoncé son départ, c’est que l’Au-delà est déjà parti, est arrivé, s’est approché et a annoncé son apparition!

C’est que la lice est pour aujourd’hui et la course pour demain! C’est que l’enjeu est le Paradis et l’aboutissement le Feu [de l’Enfer] ! Alors, n’allez-vous pas vous repentir de vos fautes avant le jour de votre mort ?! N’allez-vous pas agir pour votre âme avant le jour de votre misère et de votre pauvreté?!

Que Dieu nous place, ainsi que vous, au nombre de ceux qui Le craignent et qui aspirent à Ses Récompenses!

C’est que ce jour est un jour que Dieu a rendu pour vous un [jour de] fête et qu’Il vous a placés au nombre de ses tenants, alors, évoquez Dieu Il vous évoquera, invoquez-le Il vous exaucera, et payez la [zakat] de la Fitrat car elle est une sunna de votre Prophète et une prescription obligatoire de votre Seigneur.

Alors que chacun d’entre vous la verse, pour lui-même et pour tous les membres de sa famille, de sexe masculin ou féminin, petit ou grand, libre ou en votre possession, pour toute personne d’entre eux, un boisseau [2kg831] de blé ou de datte ou d’orge.

Obéissez à Dieu dans ce qu’Il vous a imposé et ce qu’Il vous a ordonné de faire, comme accomplir la prière, payer la zakat, faire le pèlerinage à la maison [de Dieu] (le Hajj), jeûner durant le mois de Ramadan, ordonner le bien et interdire le blâmable, bien se comporter avec vos femmes et avec les personnes en votre possession.
Obéissez à Dieu dans ce qu’Il vous a interdit comme diffamer une femme mariée, agir immoralement, boire de l’alcool, diminuer la mesure, fausser la balance, faire un faux témoignage, fuir le combat.

Que Dieu nous protège ainsi que vous par la piété, qu’Il rende l’Au-delà meilleur que la première [demeure] pour nous et pour vous.

C’est que le meilleur propos et la plus éloquente exhortation des pieux est le Livre de Dieu, le Tout-Puissant, le Très-Sage :
Je cherche protection auprès de Dieu contre le démon maudit!

{Par la [grâce du] Nom de Dieu, le Tout- Miséricordieux, le Très-Miséricordieux. Dis : « Lui, Dieu est Un, Dieu Impénétrable, Il n’engendre pas et n’est pas engendré. Nul n’est égal à Lui.»} (CXII)

Louange à Dieu, nous Le louons et nous demandons Son Aide, nous croyons en Lui et nous comptons sur Lui, nous attestons qu’il n’y a de Dieu que Dieu, uniquement Lui, point d’associé à Lui, et que Mohammed est Son Serviteur, Son Messager (que les Prières de Dieu et Son Salut soient sur lui et sa famille ainsi que Son Pardon et Sa Satisfaction).

Mon Dieu, prie sur Mohammed, Ton Serviteur, Ton Messager et Ton Prophète, d’une prière croissante, grandissante qui l’élève en degrés et qui fait apparaître ses faveurs, prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed, et bénis Mohammed et la famille de Mohammed, comme Tu as prié, béni et fait Miséricorde à Ibrahim et à la famille de Ibrahim, car Tu es Très-Loué, Très-Magnifié.

Mon Dieu, châtie les incroyants des Gens du Livre qui font obstacle à Ta Voie, qui nie Tes Signes, qui démentent Tes Messagers.

Mon Dieu sème la zizanie entre eux, jette la terreur dans leurs cœurs, fais descendre sur eux Ton Châtiment, Tes Punitions et Ta Force que Tu ne repousses pas des gens criminels!

Mon Dieu, pardonne aux croyants et aux croyantes, aux musulmans et aux musulmanes. Mon Dieu, fais que la piété soit leurs provisions, [place] la foi et la sagesse dans leurs cœurs, inspire-leur de [Te] remercier pour les Bienfaits que Tu leur as donnés, de respecter le pacte de Tu as conclu avec eux en tant que Dieu de la Vérité, Créateur de la création.

Mon Dieu, pardonne à celui des croyants et des croyantes, des musulmans et des musulmanes qui meurt et à celui d’entre eux qui va le suivre, car Tu es Tout-Puissant, Très-Sage.

C’est que Dieu ordonne la justice, le bien et le don aux proches parents et interdit la turpitude, le blâmable et l’injustice. Il vous exhorte, peut-être vous en souviendrez-vous.
Evoquez Dieu, Dieu se souviendra de vous car Il se souvient de celui qui l’évoque, demandez à Dieu qu’Il vous fasse Miséricorde et [qu’Il vous accorde] de Ses Faveurs, car n’est pas déçu de Lui celui qui L’a invoqué.

Notre Dieu, donne-nous en ce monde un bienfait et dans l’Au-delà un bienfait et préserve-nous du Châtiment du Feu.

Read 134 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir