Procureur chargé des crimes de guerre à Nuremberg: l'assassinat du général Soleimani était une action illégale et immorale

Rate this item
(0 votes)
Procureur chargé des crimes de guerre à Nuremberg: l'assassinat du général Soleimani était une action illégale et immorale

Benjamin B. Ferencz, ancien avocat et procureur chargé des crimes de guerre à Nuremberg, a déclaré que l’assassinat par les États-Unis du lieutenant-général Qassem Soleimani constituait une violation manifeste du droit national et international.

« L’administration a récemment annoncé que, sur ordre du président, les États-Unis avaient « enlevé » (ce qui signifie vraiment « assassiné ») un important chef militaire d'un pays avec lequel nous n'étions pas en guerre. En tant que diplômé de la Harvard Law School qui a beaucoup écrit sur le sujet, je considère ces actes immoraux comme une violation claire du droit national et international », a écrit Ferencz dans une lettre au New York Times mercredi.

Ferencz, 99 ans, qui était un avocat qui a aidé à poursuivre les dirigeants nazis lors des procès de Nuremberg après la Seconde Guerre mondiale, a déclaré: « Le public a le droit de connaître la vérité. La Charte des Nations Unies, la Cour pénale internationale et la Cour internationale de Justice de La Haye sont toutes contournées. Dans ce monde du cyberespace, les jeunes du monde entier sont en danger de mort à moins que nous ne changions le cœur et l'esprit de ceux qui semblent préférer la guerre à la loi. »

Le général Soleimani a été assassiné lors d'une frappe aérienne américaine à Bagdad le 3 janvier.
 
Il était un commandant légendaire à la tête du mouvement de résistance contre les groupes terroristes, en particulier Daech, en Syrie et en Irak.

Read 72 times

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir